La France rance de Fillon n'est pas la nôtre ! Reprenons l'initiative à gauche en 2017 et au-delà !

L'élection de Trump, le retour des murs en Europe, le Brexit, le succès de la campagne de François Fillon à la primaire de droite, qui réussit la synthèse des secteurs pro-patronaux les plus ultra-libéraux et les secteurs les plus réactionnaires de la droite "tradi", sans parler de Marine Le Pen qui continue de surfer sur les pires réflexes de repli identitaire, le paysage politique de ces derniers mois et de ces dernières semaines n'est pas celui qui permet d'entrevoir le plus facilement l'annonce d'un horizon émancipateur !
Dans cet environnement délétère, la responsabilité des Hollande, Valls et de leurs homologues européens et mondiaux est terrible. L'aggravation des inégalités vécue par de très larges parties de la population a entraîné un désaveu massif des politiques sociales-libérales et du personnel politique qui les porte.
Les mots de "rupture" et de "radicalité" sont réapparus dans le quotidien ... mais sous la forme de rupture et de radicalité à droite !
Le désaveu de nos gouvernants a entraîné dans son sillage un désaveu de tout ce qui représente "la gauche" dans l'esprit de secteurs peu politisés de la population, et y compris la gauche d'alternative, peu identifiée comme porteuse d'un autre projet de société.
Dans ce paysage en lambeaux, l'éparpillement des forces politiques et sociales porteuses d'une volonté d'alternative à gauche aggrave encore cette absence d'identification et le manque de confiance à une échelle de masse dans la population.
REPRENDRE L'INITIATIVE pour montrer qu'un autre avenir est possible !
Les potentialités de rupture -à gauche cette fois!- existent dans la société. L'exceptionnelle durée du mouvement contre la loi El Khomri, les espoirs "d'un autre monde" explicitement portés par les Nuits Debout l'ont rappelé.
Pour les mettre en oeuvre, pour reprendre l'initiative, les voies du rassemblement de toute la gauche d'alternative doivent absolument être trouvées, c'est une condition nécessaire pour éviter de nouvelles défaites et le découragement.
C'est une voie que notre mouvement ne cesse de promouvoir depuis sa création.
Nous savons que les échéances électorales de 2017 seront une étape importante pour concrétiser -ou non- la perspective d'une alternative à gauche. A commencer par l'élection présidentielle qui concentre fortement le débat politique dans ce pays.
Dans l'optique du rassemblement des forces d'alternative, les choses ont mal démarré au cours de l'année : inconséquence des courants dits "frondeurs" du PS qui ont choisi de rester enfermés dans la primaire du PS, et en plus dans la plus grande division ; repli des écologistes d'EELV sur les "fondamentaux" et sur leur seul espace politique ; stratégie de "raccourci" de Jean-Luc Mélenchon visant à s'imposer de force comme incontournable ... Mais, au delà d'initiatives comme l'Appel des 100 lancé le 1° mai, puis de l'appel pour un Front Commun quelque temps plus tard, les derniers développements laissent entrevoir des possibilités nouvelles. Après Ensemble!, qui a décidé de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon tout en continuant à travailler pour un cadre commun de campagne, large et pluraliste, le Parti Communiste vient d'adopter une position comparable ce 26 novembre. Le pire, on le sait, n'est jamais certain. Nous mettrons tout en oeuvre, en tout cas, pour que l'espoir renaisse !