Indigné-es face au libéralisme, ne laissons pas la politique se faire sans nous ! Acteurs et actrices des luttes, forces de gauche et écologistes, Réunissons des « Forums citoyens pour une alternative »

Les débats se développent à gauche, et deux impératifs s’imposent : permettre que la force et les contenus de l’actuel mouvement social investissent le terrain de l’alternative politique, et travailler à un rassemblement des forces de gauches et des écologistes qui veulent sortir de l’impasse des politiques libérales menées par le gouvernement.

Les exigences qui s’expriment dans les manifestations contre la loi Travail, dans les organisations syndicales et sociales, dans les initiatives pétitionnaires et les réseaux sociaux impliqués dans le mouvement, participent de la fondation du «socle commun» nécessaire pour un rassemblement. Le mouvement de contestation se manifeste sur plusieurs terrains : pour une véritable transition écologique après la COP 21, contre les Grands Projets Inutiles et Imposés dont l’aéroport de Notre-Dame des Landes, contre la réforme constitutionnelle, pour refuser la politique austéritaire de l’Union Européenne et sa fermeture aux migrant-es et réfugié-es. Le mouvement se «globalise» dans une «indignation» contre toutes les politiques du libéralisme, et chemine en parallèle avec des exigences de démocratie et d’égalité. La gauche sociale et politique est là, présente dans la mobilisation sociale, elle réunit aussi bien des mouvements sociaux que des forces politiques de gauche et des écologistes. Si elle se retrouve en opposition à la politique du gouvernement, elle doit se donner les moyens de formuler en positif le contenu d’une autre politique. Cette gauche, doit pouvoir donner naissance à une offre politique nouvelle, postuler à une autre majorité dans les élections à venir, capable de porter une politique de rupture avec le libéralisme et le productivisme et de faire reculer la droite et le Front National.
Pour éviter que chacune des forces politiques situées en alternative à la politique actuelle joue sa propre partition et que notre espace commun se disperse, il est indispensable de réussir un rassemblement à même de faire reculer la droite et le FN, en rupture avec la politique gouvernementale soutenue par la majorité du PS.

Ensemble fait une proposition: que soit mis sur pieds, dans les localités ou les départements, des «Forums pour une alternative» qui impulsent, en parallèle au mouvement social actuel, l’échange et l’élaboration de solutions politiques communes. L’objectif est de réunir des actrices et acteurs locaux du mouvement social dans sa diversité: les militant(e)s syndicaux, associatifs; les organisations du mouvement socio-politique issu de l’immigration et les forces de gauches et écologistes, de la gauche radicale,  qui se côtoient dans ce mouvement et le soutiennent. Ce rassemblement populaire est possible en respectant l’autonomie des organisations sociales vis-à-vis des partis et en impliquant leurs propositions sur le terrain des solutions politiques.

L’objectif est de réunir localement, sans ultimatum et sans idée de ralliement de l’un à l’autre, les forces du Front de gauche, des écologistes, des socialistes, qui sont prêts à débattre d’une issue pour construire une alternative aux politiques libérale menées par le gouvernement. Il s’agira de créer des lieux d’action et de débats, de se nourrir des mobilisations en cours et en retour de nourrir celles-ci de propositions politiques, législatives, aboutissant à l’élaboration d’une plate-forme commune. Dans un deuxième temps se posera la question de candidatures communes aux élections de 2017, pour porter les mesures politiques de rupture qu’une nouvelle majorité mettrait en œuvre.
Nous faisons cette proposition  et à tous ceux qui, dans le mouvement social, ne veulent pas que la parole politique et les solutions s’élaborent sans eux et sans leur force parole politique et les solutions s’élaborent sans eux et sans leur force collective et au Front de gauche, qui doit retrouver une capacité d’initiative et de rassemblement, à chacune de ses composantes, aux forces de gauches et écologistes qui partagent la recherche d’une telle convergence.

Nous nous adressons à toutes les forces, quelle que soit leur position sur la participation ou non à l'organisation d'une «primaire» pour la présidentielle, sous la forme d’une Lettre ouverte, aux actrices et acteurs des mouvements sociaux, aux citoyen(ne)s, aux forces de gauche et écologistes (Europe Ecologie, PCF, PG, Nouvelle Donne, socialistes critiques…), qui s’opposent à la politique du gouvernement mais souhaitent en même temps des candidatures unitaires d'une nouvelle gauche en 2017. Ensemble! prendra aussi ses propres initiatives pour témoigner que nous sommes candidats à l'élaboration d'une politique antilibérale, et pour aider au rassemblement et au pluralisme nécessaire afin qu’une force dynamique et porteuse d’espoir soit capable d'agir dans la crise politique actuelle.

Motion adoptée par le Collectif National d’Ensemble, 20/03/2016