Les chantiers d'espoir à Lyon : encore une réussite

Le 26 avril était le jour des Chantiers d'espoir dans le Rhône. Avec environ 100 personnes issues de diverses horizons de la gauche sociale et politique cette journée constitue un réel succès. La démarche participative et collaborative nous amené à choisir ( par le biais d'un questionnaire ) les thèmes que nous avons abordé : le matin était consacré au travail et l'après midi à la démocratie. La question du travail était divisé en 5 ateliers avec différents thèmes (Chômage, acquis sociaux...) et 4 ateliers pour la démocratie (démocratie et libertés, démocratie et médias...).
« Comment reprendre l'initiative ? », « comment s'adresser aux classes populaires ? », « comment redonner des couleurs au mouvement social ?», « quel programme politique doit-on porter pour faire émerger une alternative majoritaire? », voici  des questions structurantes de cette journée et les participants s'accordent à dire que les Chantiers peuvent être la clé pour redonner goût à la politique. 
Les ateliers ont débouché sur des propositions concrètes comme par exemple avec l'atelier chômage qui a esquissé les mesures d'urgences qui devront répondre à la trop grande insécurité sociale, par exemple : augmentation des salaires et des minimas sociaux / interdiction des licenciements dans les entreprises qui font des bénéfices / baisse du temps temps de travail / arrêt des privatisations... Le statut de l'éluE, le non-cumul des mandats et la question du droit de vote des étrangers ont été des éléments importants de la discussion dans l'atelier « démocratie et vote ».
Le compte-rendu de cette journée va être envoyé à tous les participants et les signataires du Rhône et nous sommes invités le 2 juin pour tirer le bilan et décider des suites à donner aux Chantiers. Le 20 juin sera un temps fort national auquel nous devons nous associer. Cette journée aura contribué à retisser un lien entre le social et le politique « nous nous sommes parlé franchement, ça fait un grand plaisir » voici les paroles d'un participants après la clôture de la journée par Cyril, un jeune syndicaliste lycéen.
Les militantEs d'Ensemble! 69 ainsi qu'avec EELV ont contribué largement, aux cotés d'autres forces (association féministe, Nouvelle-Donne...), à la réussite de cette première étape.