"ABCD de l'égalité"...

Pitoyable capitulation du gouvernement !

Avec l'abandon de la généralisation des « ABCD de l'égalité », le gouvernement confirme son aptitude à capituler devant les pressions et les campagnes des secteurs les plus réactionnaires et obscurantistes de la société.
Dans la foulée des opposants au mariage pour tous, une campagne de rumeurs et de désinformation, n'hésitant pas à harceler les parents pour qu'ils participent aux journées de retrait de l'école, s'était développée. 

Répandant les mensonges les plus grossiers, les instigateurs de cette campagne s'attaquaient en fait à une expérimentation pour développer une éducation combattant les préjugés, les inégalités, les stéréotypes sexistes en faveur de l'égalité filles-garçons.
Un des fleurons de cette campagne fut la ridicule prise de parole de J.F. Coppé contre l'ouvrage intitulé « Tous à poil ».
Cette capitulation dans le domaine de l'éducation, que « Ensemble ! » condamne, fait suite à d'autres comme l'abandon de la PMA, les reculs sur la loi famille, les demi-mesures de la réforme de la justice, notamment.
Les manifestantEs de la Marche des Fiertés le 28 juin ont fustigé, à juste titre, ces reculades en série du gouvernement. 
Bien sûr, le ministre de l'éducation nationale, B. Hamon, nous explique que ce n'est pas un abandon, que l'essentiel sera généralisé dans les programmes, que tous les enseignants seront appelés à se former.
Il n'empêche l'abandon du projet en tant que tel ne peut que conforter les instigateurs de la  campagne de dénigrement de l'école publique. D'ailleurs, le rapport d'inspection d'étape remis au ministre fait peu référence aux « ABCD de l'égalité ».
Pour « Ensemble ! Mouvement pour une alternative de gauche, écologiste et solidaire », membre du Front de gauche, l'égalité filles-garçons dans tous les domaines de la société est un des piliers d'une transformation de la société, d' une alternative sociale, démocratique et écologiste.
Malgré les renoncements du gouvernement, il faut continuer cette campagne d'éducation populaire.
 

Ensemble ! Le 30 juin 2014