Communiqué des candidats ENSEMBLE Sud Est du Front de Gauche aux élections européennes

Tout d’abord, nous tenons à saluer le score obtenu en Grèce par nos camarades de Syriza conduits par Alexis Tsipras, qui représentent ce soir la première force du pays.
En France, l’élection européenne est la marque d’une vraie colère, d’un rejet profond des politiques en place, à l'échelle européenne et nationale. Le PS subit une défaite cinglante qui contribue à délégitimer l'orientation de François Hollande et Manuel Valls. Sur fond d’abstention massive qui amplifie la crise démocratique.

Dans notre grande région Sud Est, le Front nationale est à près de 30%. La très forte poussée du FN exprime la désespérance produite par l'austérité, le chômage, la perte de perspective commune. La progression de l'extrême droite, dangereuse et mortifère, appelle à redoubler d'efforts pour que les voies de l'alternative de gauche triomphent sur le repli, la xénophobie, l'autoritarisme.
Une force de gauche anti austérité est née en Europe,  portée par la Grèce et l’Espagne. Les résultats du Front de Gauche en France doivent nous interroger. Ils restent stables, et notre camarade Marie Christine VERGIAT continuera à se battre au Parlement européen, mais la dynamique que nous avions connue en 2005 contre le Traité Constitutionnel Européen et lors de la présidentielle de 2012 n'est pas au rendez-vous. Nous appelons solennellement ce soir l'ensemble des composantes du Front de Gauche à prendre la mesure des efforts de réorganisation et d'ouverture nécessaires pour favoriser l'implication citoyenne, le respect de la diversité des sensibilités politiques, l'unité la plus large et la démocratie. Il faut dans le même temps tendre la main à toutes celles et ceux qui, dans les mouvements sociaux, à EE-LV, au PS, au NPA, à Nouvelle Donne, chez les féministes présentes de façon autonome dans cette élection, ne se reconnaissent pas dans l'orientation gouvernementale et veulent construire une alternative sociale et écologiste.
Oui, une autre orientation est possible à gauche, seule à même d'améliorer les conditions de vie du plus grand nombre et de reprendre le chemin de l'émancipation humaine !L'heure est venue d'impulser une nouvelle dynamique pour un Front de Gauche uni, offensif, ouvert, porteur de majorités alternatives !

Jacques LERICHOMME
Florence CIARAVOLA
Raphaël LAINE
Christine CALANDRA